L'Histoire

Ancien fief des Albrets - Henri IV y aurait séjourné - le Château de Beaulieu témoigne de l’ancienneté d’une vie active sur ce promontoire, tôt renommé pour la beauté de son site et la réputation de son vignoble : les moines auraient vendangé sur ces coteaux dès le XIIème siècle, comme en témoigne la fresque de l'oratoire.

Edifié pour la partie la plus ancienne au début du XIVème siècle, Beaulieu fut d'abord un fortin gascon au plan rectangulaire classique, flanqué de deux tours de défense sur sa façade nord.

La demeure a été agrandie au XVIe siècle - deux tours ont été rajoutées de part et d'autre du corps de logis - le tout fut complété par des bâtiments de ferme formant une vaste cour carrée aux proportions harmonieuses.

Fin 1991, Agnès et Robert Schulte, propriétaires du Château de Beaulieu depuis une vingtaine d'années, décident de racheter les 30 hectares de vignes attenantes. 

C'est pour eux une reconversion totale et le début d'une grande aventure. Etrangers au monde du vin, ils font d'emblée appel aux compétences d'un oenologue-conseil confirmé, Marc Quertinier. Ce dernier est également expert en géologie ce qui lui confère une excellente connaissance du terroir et de son fabuleux potentiel.

Depuis lors, ils ont appris le métier de vigneron, sur le tas, avec enthousiasme et passion. Ils ont bénéficié de conseils avisés d'experts tout en formant une équipe jeune et dynamique.

Leur objectif affiché : travailler avec rigueur et rechercher avec exigence la qualité, à la vigne comme aux chais, pour tirer la quintessence des atouts du Château de Beaulieu. Ils signent ainsi un vin racé, sortant de l'ordinaire, alliant caractère et élégance. 

 ©StephaneKlein

©StephaneKlein

En 1992, Robert et Agnès Schulte signent le premier millésime du "Château de Beaulieu".

1994 marque la naissance de la cuvée spéciale issue des vieilles vignes : "Château de Beaulieu - Cuvée de l'Oratoire", immédiatement récompensée par l'obtention d'une médaille "Grand Or" au Concours mondial de Bruxelles.

En 1995, la gamme est complétée par le "Galapian de Beaulieu", vin "de belle soif" issu d'une sélection de jeunes vignes de la propriété, à boire sur le fruit.